48H   48H   FORUM
Forum BD Phylacteres
  TV
Phylacteres
RADIO  
  Phylacteres






Phylactères Forum Index
Phylactères Forum IndexSearchFAQSearchRegisterLog in

Phylactères Forum Index -> Généralités sur la BD
Post a reply
Username
Subject
Message body

Emoticons:

 
12pxaA
GIS B 
    
  
  
   
     
 Others 
 Image 
 Video 
 File 
 Close Tags 
 Help 
Editor Mode: Off | Tip: You can resize the text area by clicking and passing your mouse over this text.
You are not registered, please copy the text and/or digits of the picture:
Options
HTML is ON
BBCode is ON
Smilies are ON
Disable HTML in this post
Disable BBCode in this post
Disable Smilies in this post
Attach signature (signatures can be changed in profile)
 
All times are GMT + 1 Hour
Jump to:  
Topic review
Author Message
tournesol (red)
PostPosted: Sat 24 Aug - 19:23 (2013)    Post subject: Druillet, Mattotti, Baru et Barbucci honorés par le 25e festival de Solliès-Ville

Reply with quoteDruillet, Mattotti, Baru et Barbucci honorés par le 25e festival de Solliès-Ville
C’est sous un ciel sans nuage qu’ont été remis les "soleils d’or" de Solliès-Ville dans l’ambiance décontractée d’un mois d’août finissant dans la douceur provençale. 


On vous l’a dit : Solliès-Ville est un festival un peu à part dans le petit monde de la bande dessinée. Ce petit village provençal, gorgé de lumière, accueille chaque année parmi les plus grands noms de la bande dessinée internationale.
Rares sont les manifestations où, en toute décontraction, on peut discuter avec les plus rands noms de la BD : de Gilbert Shelton, le compagnon de route de Crumb, grande figure de l’Underground et auteur des Fabulous Freak Brothers à Philippe Druillet, co-fondateur de Métal Hurlant et l’introducteur de la science-fiction dans Pilote, de l’Italien Lorenzo Mattotti, l’un des plus brillants graphistes contemporains, à l’Hollandais Joost Swarte, chef de file de la bande dessinée batave, du Pulitzer Prize Art Spiegelman au Français Hervé Baru, du Belge Hermann au Suisse Cosey, des Grands Prix d’Angoulême Margerin, JC Denis, Juillard, Boucq aux non moins primés Arleston, Dany, Le Gall, Lepage, Frank pé, Jouannigot, Barbucci, Loustal, Prugne, Lauffray, Meynet, Pinelli, Plessix, Sandoval... Sans compter une cohorte de jeunes talents parmi lesquels l’Allemand Thomas Von Kummant ou l’Italien De Longis...
  
Autour de quelques stands, tous signent, sans chichi. Et lorsque qu’un collectionneur se pointe devant Druillet avec cinquante vieux albums, celui-ci l’invite à acheter la nouveauté en lui faisant observer que le stand est tenu par un librairie "qui s’est mouillé"...
Ce genre de festival est aussi celui des confidences d’avant-rentrée ou des anecdotes amusantes. Gilbert Shelton s’apprête à sortir un nouveau Phacochère en octobre ; le Mexicain Tony Sandoval habite désormais Berlin ; Joost Swarte nous explique qu’il a dessiné lui-même ses lunettes et qu’il y a mis des guillemets, "car ce que nous voyons n’est qu’une citation du tout" ; Cosey revient de plusieurs jours de marche à pied dans les Cévennes ; Frank Pé travaille d’arrache-pied sur sa version de Spirou ; Arleston a quatre nouveautés à la rentrée dont un Lanfeust, mais il n’est plus en contact avec Didier Tarquin qui ne répond plus au téléphone depuis un mois ; Lepage revient d’une expédition dans l’Antarctique...

Au détour, on apprend que lors du débat sur le Grand Prix d’Angoulême en janvier qui a vu couronner Willem et Toriyama, Florence Cestac a claqué la porte, excédée par Lewis Trondheim et que Druillet regrettait de ne pas avoir été présent... Oui, c’est cela aussi, les festivals.
Enfin, pensum obligé, la remise des prix. Discours du maire -exercice champignacien en diable- qui souligne que, depuis 25 ans, le fondateur et directeur du festival, Pascal Orisini, travaille sans aucune rémunération ou salaire, complètement bénévolement. Ce sont les contribuables de la ville qui doivent être contents...
Le palmarès récompense Nolwenn Lebreton et Alessandro Barbucci, ce dernier étant à la ville l’époux de la coloriste. Ils pourront commencer un élevage de lièvres -mascotte du prix de Solliès-Ville sculpté par Bilal...
Recevant son Grand Prix, Druillet constate que son ami dessinateur n’a pas signé la statuette. Lorenzo Mattotti a été le premier surpris du Grand Prix qu’on lui a octroyé cette année. C’est incrédule qu’il est monté sur le podium sous les regards de sa famille hilare. Baru a été un peu étonné de recevoir son "Prix du Meilleur album", un polar, des mains d’un... gendarme, en charge de la sécurité du festival.
Tout cela était sympathique, convivial, dans la douceur d’une fin de journée d’été et sous le chant d’amour lancinant des grillons de Provence.




En signature, deux légendes : Philippe Druillet, fondateur de Métal Hurlant et Gilbert Shelton, figure historique de l’Underground américain



Un Pulitzer Prize en Provence. Art Spiegelman dédicace Maus



Cosey, Grand Prix 2012, et le dessinateur belge Hermann



Hervé Baru arrêté par un gendarme


----------------------------------------------------------------


Photos : D. Pasamonik (L’Agence BD)

(Textes et article par Didier Pasamonik (L’Agence BD))   
Cet article reste la propriété de son auteur   
Source : actuabd  




© CRAZY GAME / PHYLACTERES PRODUCTION 2012-2016, TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE INTERDITE
contact@phylacteres.fr
Toutes les images incluses dans ces pages sont la propriété exclusive de leurs auteurs, ayant droits et/ou éditeurs. Elles ne sont ici qu'a titre de référence ou d'illustration. Si les propriétaires le désirent, elles seront retirées.
Design réalisé par Yann Bke. Bannière de Ferdinand Lu.



Portal | Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation