48H   48H   FORUM
Forum BD Phylacteres
  TV
Phylacteres
RADIO  
  Phylacteres






Phylactères Index du Forum
Phylactères Index du ForumRechercherFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Inscription & Connexion
Nom d’utilisateur:    Mot de passe:      Se connecter automatiquement à chaque visite    
S'inscrire sur Phylacteres.fr


Spirou Nostalgia


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Phylactères Index du Forum -> BD par séries... -> Spirou et Fantasio
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
tournesol (red)
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2013
Messages: 1 634
Loisirs: Bande dessinée
Masculin
Point(s) Phylactères: 3 270
Moyenne de points: 2,00

MessagePosté le: Jeu 5 Sep - 15:48 (2013)    Sujet du message: Spirou Nostalgia Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Un article du site http://www.actuabd.com par  Didier Pasamonik






 
 
Spirou Nostalgia 
 

 
 
Il fut un temps où les éditions Dupuis avaient peur de la nostalgie : Spirou devait recruter de jeunes et nouveaux lecteurs, être tourné vers l’avenir... C’est sur cet autel que, dans les années 1980, l’on sacrifia le Spirou de Chaland pour ne pas faire de l’ombre à celui de Tome et Janry. Mais les temps ont changé... 
 
 
 
Est-ce l’arrivée d’une nouvelle génération aux commandes ? Des fans de la première heure commeSergio Honorez (directeur éditorial), José-Louis Bocquet(directeur éditorial adjoint) ouFrédéric Niffle (rédacteur en chef de Spirou) qui ont redécouvert, au mitan de la grande époque de la Ligne Claire, les grands classiques de la bande dessinée belge ? Probablement. Mais il y a aussi de la part des éditions Dupuis une prise de conscience et un calcul. 
La prise de conscience qu’un patrimoine est précieux, qu’il constitue une richesse, un ensemble de marques et d’univers sur lesquels on peut bâtir une stratégie qui n’est pas antagoniste avec la recherche de nouveaux talents. Le 75e anniversaire du groom n’est qu’un prétexte, la manœuvre a quelques années déjà et elle a été couronnée par l’énorme succès critique et public du Journal d’un ingénu d’Émile Bravo : " Non seulement, écrivions-nous, la « Ligne Claire » triomphe dans Spirou, mais [Le journal d’un ingénu] constitue un petit chef-d’œuvre qui marquera à jamais l’histoire de la bande dessinée franco-belge. [Il] surclasse sans problème les autres titres de la collection « Une aventure de Spirou & Fantasio par… », parce qu’il n’affiche aucune prétention de reprise, parce que c’est un hommage bien compris au patrimoine de ses prédécesseurs, et surtout parce que, et c’est le plus important, nous nous trouvons en présence de l’œuvre d’un grand auteur." 
 
 
 
Le calcul, c’est qu’en l’absence de journaux où les nouvelles générations pouvaient ébaucher leur style, se familiariser avec un domaine créatif relativement complexe, ces grandes séries -et Spirou en particulier ces dernières années- pouvaient servir de terrain de jeu à toutes sortes de démarches créatives. La survivance de collections implantées depuis longtemps (récemment par exemple Michel Vaillant ou Buck Danny) permet aujourd’hui d’employer des professionnels aguerris dépourvus de grand succès public, voire des débutants doués, pour les mettre sous l’aile protectrice d’une grande série, à l’abri d’incertains lendemains, en surfant sur un "marketing de la nostalgie" dont la cible est intergénérationnelle et la marque, propriété de l’éditeur. 
Un petit pastiche à l’apéritif ? 
Ainsi en est-il de Spirou, sous le manteau (Parution : le 6 septembre 2013, aux éditions Dupuis), ce remarquable album d’Alec Severin, un auteur au talent immense qui n’avait jamais réussi jusqu’ici à s’installer durablement dans le catalogue d’un grand éditeur de la place. Précisément en raison de son caractère référentiel, nostalgique, de sa révérence permanente au Spirou de Joseph Gillain dont il mime le merveilleux savoir-faire, en particulier dans les illustrations à la gouache. 
 
 
 
 
 
La réussite est saisissante : reprenant le style "loustic" du créateur de Fantasio, il fantasme une série de couvertures d’un Spirou clandestin sous l’Occupation, à une époque où l’hebdomadaire de Marcinelle cessa de paraître parce que ses propriétaires avaient refusé de laisser entrer dans l’entreprise un actionnaire allemand. En mesure de rétorsion, l’occupant leur coupa l’approvisionnement du papier, ce qui condamnait l’hebdomadaire de la bonne humeur à cesser de paraître jusqu’à la Libération.  
 
 
 
 
 
L’autre bouffée de nostalgie qui nous attend en octobre, alors même que les Rencontres Chaland 2013 ont lieu à Nérac, c’est la réédition du Spirou du prince de la Ligne Claire,Spirou par Y. Chaland. Dans un format oblong, au fil de la plume de José-Louis Bocquet, cet album retrace l’incroyable incursion dans Spirou de ce formidable graphiste, ludion deMétal Hurlant. Avec à la clé une foultitude de dessins inédits, des pastiches de couvertures également, qui mettent en évidence tout le talent de l’un des dessinateurs les plus élégants des années 1980. Un grand moment de l’histoire de la bande dessinée dont Alec Severin est l’héritier direct. 
 
 
 
(sortie en octobre) 
  
 


L'actualité de la bd est a jour tous les jours !

« Les plus grandes aventures sont intérieures. » Hergé

~~~~
tournesol - Red - Tournesol23 - tourn'


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Contact Facebook Twitter
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:54 (2017)    Sujet du message: Spirou Nostalgia

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   

Le contenu "sponsorisé" publicitaire ci-dessus est imposé par l'hébergeur, Phylactères vous remercie de votre compréhension.
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Phylactères Index du Forum ->
   Spirou et Fantasio
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Inscription & Connexion
Nom d’utilisateur:    Mot de passe:      Se connecter automatiquement à chaque visite    
S'inscrire sur Phylacteres.fr



© CRAZY GAME / PHYLACTERES PRODUCTION 2012-2016, TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE INTERDITE
contact@phylacteres.fr
Toutes les images incluses dans ces pages sont la propriété exclusive de leurs auteurs, ayant droits et/ou éditeurs. Elles ne sont ici qu'a titre de référence ou d'illustration. Si les propriétaires le désirent, elles seront retirées.
Design réalisé par Yann Bke. Bannière de Ferdinand Lu.



Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation