48H   48H   FORUM
Forum BD Phylacteres
  TV
Phylacteres
RADIO  
  Phylacteres






Phylactères Index du Forum
Phylactères Index du ForumRechercherFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Inscription & Connexion
Nom d’utilisateur:    Mot de passe:      Se connecter automatiquement à chaque visite    
S'inscrire sur Phylacteres.fr


Résumés et avis des albums Uderzo/Goscinny


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Phylactères Index du Forum -> D'autres horizons du 9eme art -> Dossiers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
tournesol (red)
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2013
Messages: 1 634
Loisirs: Bande dessinée
Masculin
Point(s) Phylactères: 3 270
Moyenne de points: 2,00

MessagePosté le: Dim 25 Aoû - 11:45 (2013)    Sujet du message: Résumés et avis des albums Uderzo/Goscinny Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Les Résumés des albums (donnez vos avis à suivre)




Dans le camp fortifié romain Petibonum, on se pose des questions : comment les Irréductibles Gaulois du village d’Astérix font-ils pour ridiculiser encore et toujours la puissance romaine ? Décidé à percer à jour le mystère de la force surhumaine de nos héros, le centurion Caius Bonus envoie un espion déguisé en Gaulois.
C’est Caligula Minus qui s’y colle, et découvre bien vite l’existence de la potion magique préparée par Panoramix. Sans attendre, le centurion Caius Bonus fait enlever le druide pour s’emparer de la recette du fameux breuvage histoire, qui sait, de devenir César à la place de Jules ! Une première occasion pour Astérix de démontrer son courage et ses talents de stratège.






Dérogeant à sa légendaire sagesse, Panoramix laisse fuser dans la douce quiétude des environs du village des jurons qui ne lui ressemblent guère…Il faut dire que l’heure est grave : le druide vient de briser sa serpe d’or. Sans elle, le gui ne saurait avoir de pouvoirs magiques, et nos héros se retrouvent privés de potion.
Sans attendre, Astérix et Obélix prennent la route pour Lutèce à la recherche d’Amérix, le seul fabricant de serpe qui ait grâce aux yeux du vénérable druide du Village. Mais Amérix a disparu ! Sans l’indispensable serpe d’or, les Irréductibles Gaulois sauront condamnés à céder face à la puissance romaine ?






Comme chaque année, Panoramix se rend avec plaisir dans la forêt des Carnutes pour participer à la grande assemblée des druides gaulois.Là, un concours doit désigner le meilleur druide de l’année. Grâce à la célèbre potion magique dont il est l’inventeur, Panoramix est sûr de pouvoir revenir au village avec le trophée très convoité du Menhir d’or.
Non loin de là, les Goths s’intéressent beaucoup à ce concours. En effet, ces barbares ambitionnent de capturer le druide vainqueur et d’user de sa magie pour envahir la Gaule et Rome. Panoramix pourra t-il échapper au grand danger qui le guette ?






Caligula Alavacomgetepus, préfet des Gaules veut faire forte impression à Rome et décide d’offrir à César rien moins qu’un Irréductible Gaulois !
Souvent isolé dans la forêt pour exercer ses talents, que ses camarades goûtent modérément, le barde Assurancetourix fait une proie idéale. César, considérant l’offrande plutôt assourdissante, donne l’ordre de jeter le barde aux lions lors des prochains jeux du cirque. Astérix et Obélix partent pour Rome délivrer leur ami. Et si tous les chemins mènent à Rome, bonne nouvelle : avec Astérix gladiateur, les rires y sont garantis !






Lassé par la résistance des plus célèbres Gaulois, l’inspecteur général Lucius Fleurdelotus fait construire autour du Village une palissade, et décrète l’embargo. Nul n’entre ni ne sort, « et on vous oubliera ! », prédit l’envoyé spécial de Jules César.
Pour Astérix, c’en est trop ! Il lance aux Romains un défi : il fera le tour de la Gaule, et ramènera de chaque région, en guise de preuve, une spécialité culinaire. Commence alors une folle expédition, que l’ensemble de la Gaule n’est pas prêt d’oublier !







Excédée par ses sarcasmes, Cléopâtre fait à César le pari d’édifier dans la ville d’Alexandrie un palais somptueux en son honneur, en trois mois, jour pour jour !
Pour Numérobis, l’architecte à qui la reine confie le projet, c’est mission impossible. D’autant qu’Amonbofis, son rival jaloux, fera tout pour mettre son projet en péril.
Il ne lui reste qu’un espoir : Panoramix, le druide gaulois aux pouvoirs magiques…






Note : Le film Astérix et le coup du menhir a été réalisé à partir de cet album et du Devin.

Un gaulois courageux ne craint qu’une chose : que le ciel lui tombe sur la tête, ce qui est assez rare. Mais, avec Obélix dans les parages, la chute inopinée d’un menhir est toujours possible !
C’est ainsi que le malheureux Panoramix en reçoit un en pleine tête… Sous l’effet du choc, il perd la raison. Tant qu’il n’aura pas retrouvé la mémoire, le Village, privé de potion magique, restera à la merci d’une attaque.
C’est le moment que choisit Aplusbégalix, chef gallo-romain, pour défier Abraracourcix lors d’un combat des chefs. En cas de défaite, le Village passera sous la coupe d’Aplusbégalix, et donc des Romains. Pas le moment pour notre chef préféré de tomber de son bouclier !






Jules César, décidé à repousser un peu plus loin les limites de son empire, prépare une véritable armada de légionnaires surentraînés pour envahir la Bretagne (aujourd’hui Grande-Bretagne).
Pour aider son cousin breton Jolitorax dans sa lutte contre les légions romaines, Astérix traverse la Mare Britannicum (Manche) accompagné d’Obélix et d’un tonneau rempli de « magique potion ».
Commence alors pour les deux amis un périple au pays où on parle à l’envers, on boit la cervoise chaude, on sert le sanglier bouilli et on joue au rugby (pour le plus grand plaisir d’Obélix) !
Heureusement, nos héros sauront résister à toutes ces épreuves, n’est-il pas ?






Les Normands se morfondent de ne point connaître la peur, censée leur «donner des ailes». Afin de percer le secret qui leur permettra de voler, leur chef Olaf Grossebaf décide de partir à la recherche de peuplades capables de leur enseigner la seule chose qu’ils ignorent.
C’est ainsi qu’ils accostent près du village gaulois où Goudurix, neveu d’Abraracourcix, est venu de Lutèce pour ses vacances. Terrifié par la venue de ces barbares sanguinaires, il passe aux yeux des Normands pour un « champion de peur ». Les guerriers du Nord crient victoire, un peu vite car, comme chacun sait, les Irréductibles Gaulois n’ont peur que d’une chose : que le ciel leur tombe sur la tête. Et ce n’est pas demain la veille !






> Note : Le film La surprise de César a été réalisé en 1985 à partir de cet album et de Astérix Gladiateur.

Obélix n’a plus d’appétit, il est comme absent, au point de ne pas voir les arbres devant lui qui s’écroulent sur son passage, au grand désarroi d’Idéfix. Que se passe t-il ? Il est a-mou-reux !
Seulement voilà que Falbala, la belle gauloise élue de son cœur, pleure son fiancé Tragicomix, enrôlé de force dans la légion romaine.
Pour noyer son chagrin, Obélix décide de s’engager à son tour dans la Légion, avec son ami Astérix, histoire de montrer à Falbala combien il est courageux. Les histoires d’amour finissent mal, en général…






Suite à une terrible crise de foie, Abraracourcix, le chef du village, se voit condamné à la plus cruelle des punitions pour un Irréductible Gaulois : la diète ! Mais Panoramix est catégorique, une cure dans la ville d’Aquae Calidae (Vichy) s’impose.
Pour Astérix et Obélix c’est une bonne occasion de faire un peu de tourisme dans le pays arverne. Mais César n’est pas loin, et recherche dans ces lieux historiques le bouclier de Vercingétorix pour défiler en triomphe devant des arvernes soumis. Pour Astérix, c’est une affaire d’honneur : il faut retrouver ce bouclier avant les troupes de Jules César !






Faire la fête et laminer ses adversaires : voilà bien ce que les gaulois préfèrent. Et lorsqu’ils apprennent que les Romains du camp d’Aquarium s’entraînent pour représenter Rome aux prochains jeux olympiques, ils n’ont qu’une envie : y participer eux aussi !
Astérix et ses amis se voient déjà vainqueurs, mais leur affaire se complique : la potion magique relève du dopage et est par conséquent formellement interdite. La palme du vainqueur s’éloigne. A moins que…






Réputé pour son courage et sa probité, Astérix se voit chargé de veiller personnellement sur un chaudron rempli de sesterces confié par Moralélastix, chef gaulois d’un village voisin désireux d’échapper à l’impôt romain.
Pendant la nuit, des voleurs s’introduisent dans sa hutte et dérobent le chaudron. Par sa faute, le village est déshonoré. Astérix doit partir, il est banni. Accompagné d’Obélix, qui ne peut se résoudre à laisser son ami, Astérix s’engage dans une épreuve inédite : gagner sa vie pour remplir à nouveau le chaudron de sesterces !






Rien ne saurait résister à César : après la Gaule c’est l’Hispanie qui se voit annexée à son Empire. Toute l’Hispanie ? Non ! Un petit village non loin de Munda (Montilla) résiste encore. Mais Jules César se lasse des irréductibles et enlève Pépé, le fils du chef ibère Soupalognon y Crouton.
Pépé se retrouve en Gaule, au camp de Babaorum où on se charge de lui donner une éducation romaine. Là, il croise les plus célèbres irréductibles, Astérix et Obélix, qui le libèrent et décident de le ramener chez lui, en Hispanie.







Dans les couloirs du Sénat, à Rome, on commence à gloser sur l’impuissance de l’Empereur face aux Irréductibles Gaulois. César doit rapidement soumettre ces odieux dissidents qui le narguent. Il envoie alors au Village Tullius Detritus, immonde personnage qui sème la zizanie partout où il passe. Sa mission : briser la belle union des rebelles gaulois, semer la discorde dans leurs rangs.
Bientôt, tout le village est sens dessus dessous et la rumeur court qu’Astérix aurait vendu le secret de la potion magique aux romains ! Les Gaulois s’entredéchirent, les poissons d’Ordralfabétix volent dans tous les sens, la « guerre psychologique » fait rage. Est-ce la fin du Village ?






Gracchus Garovirus, gouverneur de Condate (Rennes), s’enrichit sur le dos de Rome : il garde pour lui la quasi totalité des impôts collectés dans sa province et organise aux frais de l’Empereur des orgies mémorables. Aussi, lorsque le questeur Claudius Malosinus vient examiner ses comptes au nom de César, il s’empresse de l’empoisonner.
Pour se sortir de ce mauvais pas, Malosinus fait appel à Panoramix et ses recettes miracles. Toujours prêt à secourir un malade, même romain, le druide a cependant besoin d’une fleur des montagnes très rare, l’étoile d’argent (Edelweiss). Une nouvelle mission s’engage pour Astérix et Obélix, jusqu’au pays des coucous, des banques et du fromage fondu !






Jules César n’en démord pas : il faut mettre au pas les Irréductibles Gaulois ! Et puisque ces guerriers impénitents refusent d’adhérer à la civilisation romaine, elle s’imposera à eux, de gré ou de force.
C’est dans cette optique que l’architecte Anglaigus est chargé de bâtir autour du village gaulois une ville romaine nouvelle, « Le Domaine des dieux ». Isolant les Gaulois, elle ne leur laissera plus d’autre choix que s’intégrer ou disparaître. Pas sûr que les habitants de cette cité nouvelle apprécient le voisinage du « Village des fous »…







Rabattre une fois pour toutes le caquet de son beau-frère Homéopatix : voilà ce dont rêve depuis longtemps Abraracourcix. Au cours d’une soirée bien arrosée chez ce lutécien arrogant, le chef gaulois promet de servir à son ennemi intime un ragoût parfumé avec la couronne des lauriers de César.
Et bien sûr, ce sont Astérix et Obélix qui pâtissent des caprices de leur chef ! Les voilà donc à Rome pour tenter de mener à bien cette mission impossible : ramener au Village les lauriers de César !






L’avenir du village ne se présente pas sous les meilleurs auspices : le tonnerre gronde, l’orage éclate, les dieux sont en colère et le ciel semble prêt à tomber sur la tête de nos Gaulois terrorisés.
C’est dans ce contexte incertain que Prolix, un devin sans scrupule, profite de la crédulité des habitants du Village. Leur promettant à tous monts et merveilles, il reçoit des offrandes de tous ordres.
Les Romains lui confient alors une mission : user de sa force de persuasion pour convaincre les Gaulois de quitter le Village. L’histoire du dernier bastion de résistance à l’envahisseur romain s’écrira t-elle désormais en latin ? Astérix, en tout cas, ne l’entend pas de cette oreille !







Pour célébrer l’anniversaire de la bataille de Gergovie, les Gaulois accueillent leurs nombreux amis et s’offrent en apéritif les malheureux légionnaires du camp fortifié de Babaorum. Là, ils libèrent Ocatarinetabelatchitchix, chef de clan corse prisonnier des Romains.
Ce dernier, plus fier encore qu’un Gaulois, prétend alors que les Corses sont le « cauchemar des romains ». Curieux de découvrir comment les Corses pratiquent le latin au quotidien, Astérix et Obélix décident de s’embarquer pour l’Ile de beauté, histoire de prouver qu’ils sont les seuls à donner d’authentiques sueurs froides aux Romains. Et ce sont encore ces derniers qui, malgré eux, vont arbitrer les débats…






César, jamais à court d’idées, a décidé d’offrir au pire de ses légionnaires un cadeau empoisonné : le village des Irréductibles Gaulois ! Roméomontaigus, sac à vin notoire, a tôt fait de céder pour quelques rasades de vin son titre de propriété à un aubergiste gaulois, Orthopédix.
Et c’est ainsi que ce dernier s’installe au village, avec femme et enfant. Mieux : Orthopédix se présente au vote des Gaulois pour devenir chef à la place d’Abraracourcix. Le Village se divise, les meilleurs amis se déchirent… Les Romains auraient-ils finalement trouvé l’arme secrète pour vaincre les Gaulois ?







Dans le village, c’est l’effervescence. La préparation de la potion magique requiert une certaine quantité de poisson « raisonnablement » frais, et celui-ci vient à manquer. Plutôt que d’attendre un arrivage de Lutèce qui semble bien compromis, Astérix et Obélix s’embarquent sur un petit bateau de pêche et découvrent les difficultés de l’apprentissage d’un nouveau métier.
Pris dans une terrible tempête, ils accostent sur une terre lointaine peuplée d’étranges mercenaires romains à plumes. Dans quel pays ont-ils donc bien pu accoster ?






Puisqu’il est impossible de soumettre les Irréductibles Gaulois à la paix romaine par l’usage de la force, Caius Saugrenus, jeune conseiller de César, propose de faire d’eux des décadents, plus préoccupés par l’argent que par les combats contre les Romains.
Envoyé en mission au camp de Babaorum, Saugrenus achète au prix fort les menhirs d’Obélix. Pour répondre à la demande, celui-ci se lance dans la production de masse et devient bientôt l’homme le plus riche et le plus important du village. La jalousie s’installe et les Gaulois n’ont plus entre eux que des rapports régis par l’appât du gain. Les Romains passent des journées tranquilles, le plan démoniaque ourdi par Saugrenus est un succès. Ou du moins le croient-ils…





Il existe aussi d'autres hors-série, éditions collectors, et autres ouvrages d'Astérix ou dérivé d'Astérix, ainsi que de nombreux ouvrages sur ses créateurs.







L'actualité de la bd est a jour tous les jours !

« Les plus grandes aventures sont intérieures. » Hergé

~~~~
tournesol - Red - Tournesol23 - tourn'


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Contact Facebook Twitter
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:58 (2017)    Sujet du message: Résumés et avis des albums Uderzo/Goscinny

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   

Le contenu "sponsorisé" publicitaire ci-dessus est imposé par l'hébergeur, Phylactères vous remercie de votre compréhension.
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Phylactères Index du Forum ->
   Dossiers
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Inscription & Connexion
Nom d’utilisateur:    Mot de passe:      Se connecter automatiquement à chaque visite    
S'inscrire sur Phylacteres.fr



© CRAZY GAME / PHYLACTERES PRODUCTION 2012-2016, TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE INTERDITE
contact@phylacteres.fr
Toutes les images incluses dans ces pages sont la propriété exclusive de leurs auteurs, ayant droits et/ou éditeurs. Elles ne sont ici qu'a titre de référence ou d'illustration. Si les propriétaires le désirent, elles seront retirées.
Design réalisé par Yann Bke. Bannière de Ferdinand Lu.



Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation